Conseils pratiques pour la réalisation des travaux de gros-œuvre d’une extension

Réaliser des travaux d’extension requiert une bonne planification des différentes étapes de gros-œuvre. Du terrassement au montage de la structure porteuse en passant par l’installation des réseaux, chaque étape doit être exécutée avec soin et dans l’ordre approprié. 

Préparer le terrain avec soin

Tous travaux d’extension requièrent une bonne préparation du terrain sur lequel sera bâtie l’extension. Elle consiste à décaisser la terre sur la zone définie afin de niveler le sol et d’avoir une surface plane, propice à la construction. Une étude géotechnique du sol est souvent nécessaire pour dimensionner au mieux les fondations. Si les travaux sont effectués sur un bâtiment ancien, il conviendra de consolider les fondations. Dans certains cas, l’extension requiert la pose de nouveaux poteaux béton ancrés dans le sous-sol. Les articles via ce lien web vous permettent d’en savoir plus sur ce sujet.

A découvrir également : Quelles sont les tendances actuelles en matière de barbecue ?

Édifier les murs porteurs

La construction des murs en parpaings ou en blocs de béton constituent l’ossature de l’extension. Ces matériaux sont reconnus pour avoir de bonnes performances en matière d’isolation thermique. Il est essentiel de respecter plans et cotes avec rigueur afin que les murs soient parfaitement perpendiculaires et que les angles soient droits. Pour renforcer ces derniers, des poteaux métalliques gainés de béton doivent être encastrés. Des chaines comprenant des équerres et des tiges d’armature assurent quant à elles la liaison et la solidarisation des murs entre eux. Des linteaux massifs au-dessus des baies de portes et fenêtres complètent l’ossature en reprenant les efforts de traction et de flexion.

Poser la charpente et la toiture

Après l’édification des murs porteurs achevés, la prochaine étape consiste à les coiffer d’une structure porteuse supportant la toiture. Cette charpente est généralement constituée de fermes ou de pannes en bois assemblées entre elles. Leur installation requiert le placement des éléments à écartements réguliers, de manière à offrir un montage rigide. Des jambes de forces supplémentaires garantissent la solidité de l’ensemble contre le vent. Les couvreurs fixent ensuite les revêtements étanches. Il peut s’agir : 

Lire également : Y a-t-il des campings 5 étoiles en Dordogne ?

  • d’ardoise ; 
  • de tuile ; 
  • de tôle. 

Les artisans professionnels veillent à la bonne exécution des rives, des lisières et des couvertures de taille, de manière à prévenir toute infiltration. Des chéneaux et descentes d’eaux pluviales complètent la construction pour l’évacuation des eaux.

Isoler les murs et installer les huisseries

L’isolation thermique des murs est capitale afin de conférer à l’extension ses qualités de rendement énergétique. Elle peut être réalisée par l’extérieur, au moyen de panneaux rigides en polystyrène expansé vissés ou collés sur les parois. L’isolation par l’intérieur est également possible à l’aide de rouleaux de laine de verre installée dans les interstices des murs. Parallèlement, la pose des menuiseries extérieures en PVC, aluminium ou bois apporte fonctionnalité à chaque pièce, en délimitant et cloisonnant clairement les espaces de vie. Portes palières, fenêtres à battants ou baies vitrées coulissantes assurent l’éclairage et la ventilation tout en optimisant la performance énergétique.

Previous post L’importance des gravures funéraires sur une plaque tombale
Next post Optimiser l’aménagement intérieur d’une extension : Astuces et idées créatives pour maximiser l’espace